Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Créativité Humaniste

Créativité Humaniste

Menu
Une Vie tout simplement : Vers la Femme Lunaire

Une Vie tout simplement : Vers la Femme Lunaire

Chapitre 6 

 Rêves , prémonitions, manifestations

 

Avant de quitter New York vers Istanbul je fais la même nuit une série de rêves  qui m'impressionnent tellement que je m'en rappelle jusqu'au moindre détail et les note sur mon cahier de rêves.

Dans ce rêve il se passe 3 évènements  qui semblent décousus, l'un à la suite de l'autre. Je ne les comprends pas.

Le premier , je suis en train de visiter un endroit inconnu, avec une vue magnifique sur une vallée de vignobles, un peu comme en Toscane. Il y a mon amie Sh. elle me montre l'entrée d'un marabout de saint, comme une vieille ruine. Elle me dit nous devons lui rendre hommage. 

Le deuxième rêve , nous sommes dans une voiture remplie à craquer , je suis derrière sur le coté gauche, nous percutons quelque chose. J'entends des gemissements, je suis blessée, il y a du sang et c'est comme si l'accident a été mortel pour certains passagers. Je ne peux pas bouger.

Le troisième rêve, je regarde une scène, comme à la télé, il y a un paysage en ruines, une petite fille toute couverte de poussiere pleure, elle cherche ses parents. Je sens sa détresse , je tends les bras pour la rassurer, une voix me dit que je ne peux pas la toucher , elle est de l'autre coté du voile .

Je suis bouleversée par ces rêves. J'arrive en Turquie et les partage avec la maman de Sh. Quelques jours plus tard nous comprendrons  leur signification.

Nous  commençons nos vacances avec un voyage de quelques jours à Cappadocia  en Anatolie, une région féerique que je découvre pour la premiere fois. 

Nous visitons la ville souterraine de Derinkuyu, ( qui veut dire puits profond)  avec ses  8 etages dégagés sous la terre , profonde de 85 metres...

Ses lieux ont aussi abrité d' anciens monastères, là où les premières communautés chrétiennes grecques vivaient en cachette lorqu'elles étaient persécutées par l'Empire Romain et plus tard par les clans Omeyyades et Abbassides.

Nous avons traversé de longs tunnels étroits,  à 4 pattes,  pour descendre dans des habitations entièrement conçues pour toute une ville, avec leur église, système d'aération, cuisines communes et même des lieux pour la fabrique du vin.

Il ne faut pas être claustrophobes pour y descendre..J'ai de  drôles de ressentis en imaginant toute une ville vivre sous la terre ainsi, comme à leur époque. Elle accueillait 3000 personnes environ et en avaient la capacité pour 20000! Impressionant! 

La Cappadoce est aussi parsemée de vignobles , c'est une region de vitticulture et de tavernes.

Ce jour d'éclipse et de Mercure rétrograde, la nuit s'est installée durant quelques minutes à Istanbul. Nous à 700km de distance et 11h heures de route , nous ne le ressentons que par le silence impressionant de la nature toute entière à ce moment la. Les oiseaux arrêtent de chanter, plus un bruit dans une campagne bien habitée et en plein jour!

Mon intuition me dicte que quelque chose se trame mais ce n'est pas clair. Sauf au moment où on se retrouve exactement dans l'endroit dont j' ai revé  avec Sh. qui me dit la même chose, nous sommes dans le sanctuaire en ruine du saint: "Let's pray for his blessings" , "Prions pour ses bénédictions "

J'ai la chair de poule avec une sensation de déjà vu tres inconfortable .

Le soir Sh et sa famille m'emmènent dans une taverna, où je découvre la musique et les danses locales avec beaucoup de  plaisir.

Leur ami , qui se fait notre guide de la région, déjà tres emmeché à force d'avoir gouté à tous les vins de chaque vignoble visité dans la journée , le tout bien arrosé le soir au Arak ( boisson alcoolisée très forte à base d'anis )  a failli tomber sur moi en se levant de table et ne  peut même pas marcher...Sachant que c'est lui qui conduira , je regarde mes amis horrifiée dans l'espoir qu'ils soient aussi alarmés que moi...Mais cela ne semble pas être le cas..

Je tente de négocier un changement de conducteur,  mais rien n'y fait, on ne peut pas lui enlever les clés, ni sa dignité d'homme turc en ne lui faisant pas confiance..Tout le monde monte dans sa Mercedes et moi avec. Je me retrouve assise au même endroit que le rêve, l'angoisse me prends,  incontrôlable. 

Le démarrage se fait sur chapeau de roue, et il fait semblant de foncer dans le mur de la taverne. Tout le monde hurle, il est hilare... J'ai de moins en moins envie de rire, je me trouve prisionniere contre mon gré.

Ce n'est que lorsque nous sommes sur la route nationale, en pleine campagne parsemée de collines et de vallées, sans lueur aucune, ni celle de la lune ni d'autres habitations, qu'il se met à foncer comme un fou. Là tout le monde lui demande de s'arrêter , il accélére  encore plus. Nous sommes 5 dans la voiture , sa fille y compris.

Mon rêve devient de plus en plus clair dans ma tête,je suis en train de vivre la deuxième partie... Il y a urgence, j'ai un moment de lucidité  extrême. C'est ma conscience qui agira, pas mon mental.

Sans me poser de questions, guidée par le message du rêve,  j'ouvre ma portière , je suis coté route. Le vent s'engouffre, la voiture est déséquilibrée, le conducteur  perd le contrôle du volant un moment, pris par surprise. Tout le monde crie, il finit par ralentir et s'arrête...Ces quelques secondes restent marquées à tout jamais dans ma mémoire, comme de longues minutes pendant lesquelles tout aurait pu basculer.

Tout le monde descend de la voiture et je me mets à marcher toute seule sur la route dans la nuit noire en pleine campagne..Je refuse de revenir, je refuse de mourir à cause d'un alcoolique irresponsable. Je suis dans une colère sans bornes.

Sa fille décide de prendre le volant (sans permis mais c'est la seule de notre groupe qui sait conduire une voiture non automatique) et nous rentrons à l'hôtel. Ce soir nous nous regarderons tous comme des rescapés, nous savons que nous  avons échappé belle. Nous avons eu la chance de nous trouver sur une route vide à 3heure du matin, Alhamdullilah...

Il ne me restera plus qu'à vivre  le 3ième rêve...

Nous somme le 11 Aout 1999, le tremblement de terre aura lieu 6 jours plus tard.

Le 17 aout 1999 à 3h02 du matin , la terre tremble en Turquie, d'une magnitude de 7,4. Nous sommes rentrées à Ankara la veille , je suis réveillée par mon lit qui bouge.J'appelle Sh. dans sa chambre et lui demande si elle a ressenti quelque chose. Elle me dit de ne pas m'inquiéter, que c'est rien  et de retourner me coucher. 

Mais tout mon corps est en alerte, mon souffle est rapide, mon coeur bat la chamade, mon  instinct me prévient  d'un danger imminent.  Quelques secondes après, un son étrange ,  une vibration semble monter de la terre profonde et gronde de plus en plus fort . Elle est accompagnée d'une plus grande secousse ce qui me fait bondir de mon lit au plus vite . Je reconnais ce son, j'avais 8ans quand en 1969 j'ai vécu ma  premiere expérience de tremblement de terre à Rabat de presque la même  magnitude ;  7,3.