Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Créativité Humaniste

Créativité Humaniste

Menu
Une Vie tout simplement : Vers la voie de la guérison

Une Vie tout simplement : Vers la voie de la guérison

Chapitre 6 

Art et Reiki

Stacy me propose d'aller voir son médecin, gynécologue chirurgien connu à Manhattan, spécialisé  dans la fertilité. Elle me dit qu'il va tout faire pour sauver mes organes. Déjà juste son nom m'inspire confiance. Il s'appelle Dr Richard Lumière , un nom français chez un médecin américain qui ne parle pas un mot de French...Un premier signe pour moi , plus tard la guérison viendra souvent par le biais de personnes francophones à New York !

Lorsqu'il me voit, il décide de programmer l'opération le plus vite possible, pour lui attendre Juillet n'est pas envisageable. Pour l'autre médecin cela concordait avec son retour de vacances.

Dr Lumiere me fait faire les tests nécessaires  et me demande de contacter ma famille, il ne m'opère que si j'ai l'un d'eux auprès de moi...Je comprends là seulement le sérieux de la situation.

Mon père est lui même hospitalisé à Paris pour une opération des yeux, ma soeur ne peut pas venir et  c'est mon frère qui se dévoue. Mon père me l'envoie pour 10 jours comme soutien psychologique , présence précieuse à mes cotés et renfort. C'est en le voyant me regarder rentrer dans la salle que je replonge 18ans en arrière. Cette fois ci c'est moi qui serai  en réanimation et lui à mes cotés . Drôle de clin d'oeil de l'univers encore une fois...

Lorsque je rentre dans le bloc je ne sais pas si je vais en ressortir vivante ni entière . Dr Lumière me promet de tout faire pour sauver mes organes, mais si c'est ma vie qu'il faut sauver il sera obligé de faire l'ablation tant redoutée.

Je suis en confiance avec cet homme de la cinquantaine, au regard et au langage doux, bon et humain. Il me rassure, m'écoute et me reçoit dans mes peurs et mes questions. Il a l'expérience nécessaire pour procéder à cette opération tres délicate.

Une fois sortie du bloc et retournée dans ma chambre, il vient  me voir dès mon réveil, pour m'annoncer que tout s'est bien passé, que le fibrome détaché s'est laissé cueillir là où il reposait, sur le col du cervix..Il n'y a eu rien à couper ni à recoudre de l'intérieur. Une cicatrice extérieure restera là pour témoigner de son passage ("ce pas sage" comme j'ai nommé une de mes toiles en 2008)  dans ma vie.

Dr Lumiere me dit : "you must see your face, there is light on it, you are beaming with light..." Il voit de la lumière enfin traverser ce visage qui devait être tellement assombri par l'énergie bloquée du fibrome dans mon 2ième chakra. 

Ma convalescence se passera sans problème, sauf que je ne cicatrice pas assez vite pour travailler et je suis envoyée chez un Psy pour commencer une thérapie et prendre des anti-depresseurs

A ma premiere séance, je pleure non stop pendant 35mn, juste en évoquant le nom de ma nana... Ma thérapeute m'écoute et ne dit pas un mot. Je ressors dans les rues de New York , mes plaies encore plus ouvertes et encore plus perdue...

Apres 3 séances, je décide d'arrêter et me faire suivre par un médecin généraliste qui me prescrit Zoloft pendant 3 mois.

Zoloft me rend encore plus zombie , je dors, je vais au boulot. Je travaille à mi temps pour un importateur de perles de culture , dans le quartier des bijoutiers, sur la 5ieme Avenue à 15mn de chez moi, et je ne fais rien d'autre...

A part m'arrêter à the Church of Sainte Mary the Virgin sur la 46th Street entre Times Square et la 6ieme Avenue. Cela devient mon autre lieu de Zakat. C'est aussi mon havre de paix, j'y rentre cassée, les épaules et le dos en feu , j'en ressors soulagée, légère et en paix. Marie m'accompagnera longtemps sur mon chemin comme un amant caché avant de retrouver dans le Soufisme sa légitimité dans ma religion. En attendant je rentre dans les églises discrètement et en incognito espérant ne pas être "dévoilée" dans mon identité de musulmane...

Mon médecin généraliste m'annonce que j'ai la maladie de la **Fibromyalgie, c'est pour cela que j'ai mal partout et que je ne guéris pas vite. C'est le 2ieme à faire ce diagnostique en 3 ans , diagnostique auquel je refuse de m'identifier même si toutes ses manifestations sont bien là et resteront là longtemps. Une maladie paralysante par les douleurs articulaires et musculaires, qui avec le temps deviennent insupportables et demandent des traitements de cheval. Je ne la revisiterai en conscience que lors de " Flare ups" crises d'inflammations aiguës, et en 2007  début de ma ménopause.

Je revois  un ami rencontré chez E.T , Saba, un Fashion Designer Français d'origine juive Marocaine, qui me recommande des soins en **Reiki et me met en contact avec le Maitre Reiki chez qui je lui prenais des RDV.

Je l'appelle pour une séance, elle m'annonce qu'elle fait une formation le weekend même...j'ai été donc formée au 1er Degré Reiki sans avoir reçu une seule séance avant. Je ne sais même pas ce que cela voudra dire pour moi, tout ce que je désire c'est guérir au plus vite.

La formation est encore gravée dans ma mémoire, je me rappelle l'énergie,  l'aura dorée que je perçois autour de notre Maitre Reiki , le bien être reçu et donné . Le moment de l'initiation énergétique est  tres fort pour moi. Je découvre le monde de l'énergie guérisseuse par les mains, celui de la bienveillance et l'amour inconditionnel  par le canal Reiki. C'est comme un cocon dans lequel j'échappe à la vie et au rythme rapide et stressant de New York. J'apprend à me donner des soins le matin et le soir et je commence à prendre en" mains "mon processus de bien être.J'attendrai 6ans pour oser en donner d'abord à mes petits neveux et ensuite à des personnes en demande. 

Un mois plus tard je vais voir mon médecin qui s'enquiert régulièrement sur ma santé physique et émotionnelle. Cette fois ci  je vais beaucoup mieux et je veux arrêter Zoloft...Il est surpris et ne comprend pas  pourquoi je veux arrêter alors que je me sens mieux. Je lui dis que je veux et je peux me sentir mieux sans cette béquille. Le Reiki est mon premier pas vers le monde **holistique

Avec son accord j'arrête graduellement et je peux doucement reprendre mes activités et ma vie. Je passe mes weekends ( mes RDV avec l'artiste de Julia Cameron) à marcher pieds nus sur le sol de Central Park pour recevoir l'énergie guérisseuse de la terre. Au bord de mon lit j'ai une série impaire de plantes en pot, pour aider le processus de guérison selon les conseils en **Feng Shui. Je décore mon appartement tout en blanc et beige dans une ambiance Zen au possible...La couleur est seulement sur mes toiles , sur les murs.

Les dimanches je pratique chez moi un jour de silence. Mes lectures sont mes guides pour l'instant.Je me concentre aussi sur ma nourriture et élimine le sucre, la farine, les levures, les produits laitiers, les viandes, tout ce qui va provoquer des crises ou nourrir des futures fibromes, car Dr Lumiere me prévient que cela peut se reproduire, à surveiller.

Je passe le reste de mon temps à la New York Public Library sur la 5ieme Avenue entre la 41 et la 40ieme Street à faire mes recherche sur le corps, le bien être, la Fibromyalgie, l'art et la guérison holistique.C'est mon autre havre de paix avec le Metropolitan Museum. C'est là que je découvre tous les livres qui vont m'ouvrir à d'autres dimensions, d'autres prises de conscience, d'autres approches de guérison.Je me re-connecte à mes passions d'adolescente.

A la lumière de mes lectures je comprends mieux aussi , cette nuit  quelques mois auparavant,  à la veille de mon opération.  Face à la possibilité de ne plus revenir à la vie, un dialogue étrange s'impose en moi avec une voix qui semble  venir d'ailleurs.

Cette voix intérieure me dit : "Et si tu meurs demain auras-tu fais ce que tu devais faire dans cette vie, penses-tu avoir finit ton parcours ici bas?

Je me surprends à engager une véritable conversation avec elle.

Moi: " Je pense que je suis venue pour être artiste peintre."

La voix : "Alors qu'est ce qui te retient?"

Moi: " Ma peur de découvrir que je ne le suis pas..."

La voix : "Et si tu ne l'es pas qu'est ce que tu serais?"

J'ai une réponse qui se forme en moi tellement précise qu'elle me choque et me fait comprendre exactement ce qui est en train de se passer pour moi.

Moi : " Si je ne le suis pas alors je préfère mourir!"

La voix plein de bienveillance : "Si tu préfères mourir alors c'est que tu l'es et ne peux concevoir la vie autrement, c'est aussi pourquoi tu es en train de mourir. Un fibrome dans le centre de ta créativité , c'est ton corps qui créé dedans ce que tu dois  créer dehors..."

Jamais je n'oublierai cet échange .

Des que j'ai pu me mettre debout avec la césarienne encore toute récente, je me suis mise à mon chevalet et j'ai peints 2 toiles que j'offre  à Dr Lumière. Mon frère m'a pris en photo, c'est celle de moi assise dans le collage en haut , une semaine après mon opération.

Dr L  les a mises fièrement dans son cabinet sur la 63ieme Street et Lexington Avenue. Cela m'a profondément touchée et encouragée à continuer.

Les signes sont de plus en plus clairs ou bien je commence à les voir beaucoup plus clairement.

Je reprend gout à la vie, je peints tout le temps libre qu'il me reste et  je décide de programmer une exposition de mes toiles dans un an...pour l'anniversaire de mon opération . Je me donne un an de peinture sans distraction pour m'y préparer.

Ce projet va m'aider à guérir et construire le pont entre ma vie actuelle et celle à venir, la passerelle qui va me faire basculer d'une vie "ordinaire" à un trajet "extraordinaire".

 

Petit Lexique de la page

**La fibromyalgie, ou syndrome fibromyalgique, est une maladie associant des douleurs musculaires et articulaires diffuses, une fatigue, des troubles du sommeil, des troubles cognitifs mineurs et des troubles de l'humeur d'intensité variable et d'évolution chronique. Le diagnostic est établi d'après l'examen clinique, habituellement normal en dehors d'une sensibilité à la pression des tissus mous, et d'analyses biologiques simples, l'ensemble permettant d'écarter d'autres diagnostics.

Cette maladie, fréquente, potentiellement invalidante, touche le plus souvent les femmes d'âge moyen. La cause est inconnue, et une anomalie de fonctionnement du système nerveux central est supposée. Il y aurait une sensibilisation excessive des récepteurs impliqués dans la perception de la douleur. Le traitement, uniquement symptomatique, repose habituellement sur l'association de médicaments et de mesures non médicamenteuses.

**Reiki: En japonais, le mot "reiki" désigne à la fois ce que l’on ne voit pas mais que l’on perçoit au-delà de l’apparence physique, et la "force universelle de vie". Une forme d’énergie vitale spirituelle, présente en chacun de nous et que d’autres traditions ont intégrée : c’est le "ch’i" des Chinois, le "prana" des Hindous, le "pneuma" des Grecs, ou même la "lumière" des chrétiens. L’origine du reiki remonterait à la nuit des temps. Pour certains spécialistes, à la naissance du Tibet, pour d’autres, il s’agirait plutôt d’une forme bouddhiste du qi-gong. Des manuscrits sanscrits hindous vieux de 2 500 ans y font déjà référence… Une chose est sûre : cet art thérapeutique traditionnel a complètement été oublié jusqu’à la fin du siècle dernier, époque où il est redécouvert par Mikao Usui, un médecin japonais. On raconte qu’après un long périple initiatique, Usui retrouva le manuscrit du "système de guérison manuelle du Bouddha" et qu’il vit, au cours d’une illumination mystique, les symboles, formules et techniques du reiki, qui deviendra, selon ses propres termes, le « système Usui de guérison naturelle ».www.Psycholgies.com

**Feng Shui: Le feng shui, littéralement « vent » et « eau » en chinois, est l’art ancestral de faire circuler l’énergie vitale (chi) de manière optimale pour produire harmonie et abondance. De cette science complexe nous n’avons gardé que quelques conseils tout simples, mais qui peuvent tout changer.www.psychologies.com 

**Holistique : Du grec holos, " le tout ", ce terme désigne toutes les approches de la vie, ou toutes les techniques thérapeutiques qui prennent en compte la globalité de l’individu. Par exemple, une vision holistique de l’être humain tient compte de ses dimensions physique, mentale, émotionnelle, familiale, sociale, culturelle, spirituelle.Wikipedia