Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Créativité Humaniste

Créativité Humaniste

Menu
Une Vie tout simplement : La Vie d'artiste

Une Vie tout simplement : La Vie d'artiste

Chapitre 6

La Magie commence

Entre Juin 98 et 99, je suis occupée à peindre mais aussi à organiser des rencontres autour du thème qui me passionne , mon pays, le Maroc. Cela fait maintenant 4 ans que je ne suis pas rentrée à part 2 brefs séjours , un en juillet 96 pour l'organisation du Festival d'Asilah et le 2ieme en 99  pour le mariage de mon frère et ma belle soeur.

J'appelle ces rencontres The Moroccan Happy Hour et c'est le bouche à oreille qui fait connaitre ces meetings mensuels à Manhattan. 

Lorsque je travaillais à l'ambassade Marocaine, j'ai rencontré Sabi , une amie Iranienne Americaine qui m'a fait connaitre the Iranian American Association, dont je deviens membre.

J'ai appris énormément sur la culture Iranienne qui semble me suivre dans mon parcours aux USA..J'aime cette civilisation riche et profonde avec ses grands mystiques. 

Je me sens  donc inspirée de faire découvrir ma culture par des rencontres officieuses, où chacun est libre de participer ou pas. L'ambassade fera passer le mot et je me retrouve à jouer le rôle d'un mini représentant culturel du Maroc à New York.

Ce groupe s'agrandit au fur et à mesure et je me fait des amis de tous les pays. Le but est de rencontrer des personnes aux mêmes affinités , curieuses du Maroc et de la culture Islamique. Ce sont les premiers cercles et groupes de parole que j'animerai!

Nous visiterons l'aile sur l'art islamique du Metropolitan Museum,  une chance car elle sera longtemps fermée après le 11 Septembre 2001 pour cause de "rénovation"...

Nos activités incluent des diners dans des restos marocains, des concerts de musique fusion  gnawas et jazz, des films tournés au Maroc, etc. Je me fais ambassadrice de mon pays.

Je suis une passionnée et quand je me donne je le fais totalement gratuitement et ce n'est que lorsque je quitterai les USA en 2002 que je me rends compte à quel point cette initiative  a contribué à construire un reseau social incroyable ( c'était  l'ère Pre-Facebook). On utilisait encore les emails et seulement les emails!

Suite à ces rencontres 40 personnes viendront fêter mon départ à Westhampton , 40 nationalités diverses et variées, une vraie communauté internationale!

En attendant ils viendront aussi tous me soutenir pour ma première exposition en Juin 99 dans un show-room galerie juste en face du Grace Building de l'autre coté de Bryant Park, pas loin de la Public Library , de E.T et des bureaux du Consulat du Maroc...Mon "block" quartier familier et favori.

Mes amis de Washington Dc se déplacent pour l'occasion ainsi que mon fils et sa petite amie. C'est un vrai bonheur, nous sommes une 50aine de personnes. Mes anciens collègues de New York, les contacts de l'agence intérim qui sont devenus mes amis, mes collègues de chez E.T, Pam et Anand, et plein d'autres nouveaux amis sont là avec moi.

C'est un "coming out" à la marocaine avec belly dancer, repas marocains, tableaux que j'ai peints inspirés par le Maroc.Mon fils et tous mes amis sont fiers de me voir poursuivre mon rêve et qu'il commence à se réaliser pour moi.

C'est une particularité "américaine" que celle d'être fier de la réussite de l'autre, de le célèbrer, de l'encourager, cela s'appelle "empowering self and others" . Je baigne dedans depuis que j'ai 23 ans et pour moi c'est naturel. C'est plus tard au Maroc et en France que je me rends compte qu'une des plus grandes blessures de nos sociétés respectives a longtemps  été l'absence du renforcement mutuel de pouvoir de soi et chez l'autre. Aujourd'hui avec les réseaux sociaux comme Facebook le premier ,cet esprit positif pour soi et pour l'autre commence à se propager et les mentalités changent, lentement mais surement , grâce aux éveils de conscience. 

Pour cette première exposition j'investi en moi guidée par les conseils de Suze Orman, une auteure  gourou financier tres connue,  avec son livre "9 Steps to Financial Freedom".J'avale aussi tous les conseils éclairés de livres sur comment se vendre en tant qu'artiste. Aux USA, l'esprit "assisté " n'existe pas, c'est l'esprit "I can do it" qui prévaut et il est contagieux...L'Archetype du self-made man ou woman est une graine bien plantée dans l'inconscient collectif et personne n'y échappe.

Je prends donc tout en charge, la location du show-room, l'exposition, le buffet, le spectacle! Cela aussi est américain, croire en soi et se donner toutes les chances d'y arriver. 

Ce soir là mon amie indienne Daisy m'achète une toile et me dit ; " je profites que je peux encore t'acheter une petite toile avant que tu ne deviennes si "famous "que je ne puisse plus le faire..."

Cela me touche profondément , sa vision et sa foi en moi ! Son achat et son support seront clés pour moi quelques années plus tard.

Je ne vends que 3 autres toiles ce soir là mais  la banque HSBC dans laquelle j'ai un compte me propose une expo dans leur vitrine sur la 46ieme Street et la 6ieme avenue, sur le chemin que j'emprunte depuis un an de mon travail à chez moi , tout à coté de l'église Ste Mary the Virgin...

Je crois beaucoup après expérience que les voeux placés dans certains endroits rayonnent et trouvent réponses tout autour de cet endroit. 

Ce n'est pas mon rêve d'expo dans une galerie à Soho, mais j'accepte avec joie. Cette décision va aussi avoir une importance majeure pour moi.

Je quitte mon job et me mets  à travailler en free lance ,temporairement  et à mi temps. Je désire me libérer pour consacrer mon temps à ma peinture et ma carrière dans l'art. Cette année là pour la première fois de ma vie j'apprends à économiser et me préparer financièrement pour ce changement radical avec l'aide du livre de Suze Orman.  

Ma vie d'artiste peut commencer , c'est le début de la magie puisque c'est mon âme qui agit maintenant !

Le 4 Juillet , je me retrouve à célébrer le American National Day à Southampton, invitée par mon amie A., la belly dancer de mon expo. Elle possède un Spa downtown et vient de s'acheter sa première  maison à rénover. Nous sommes tout un groupe d'amis, la plupart mes contacts de la Moroccan Happy Hour, nous campons et célébrons  la traditionnelle "4th of July Barbecue Party" dans son jardin. Ce soir là nous faisons une marche nocturne dans un endroit insolite, le cimetière juste en face de sa maison. 

Je suis tellement séduite par cet endroit que je me prends à rêver vivre un jour  dans ces lieux si beaux au bord  de l'océan , à deux  heures seulement de Manhattan.

Les Hamptons se trouvent au bout de Long Island, un bras de terre entouré de l'Océan Atlantique  bordé de dunes de sable blanc à perte de vue, de plages immenses et vides, de résidences à couper le souffle . C'est le lieu privilégié des "Rich and Famous " de la jet set Hollywoodienne et de la Fashion Industry , mais aussi de beaucoup d'artistes peintres tel que Jackson Pollock. Il y a toute une tradition de l'art américain créé et produit aux Hamptons.

C'est également la terre de la tribu amérindienne Shinnecock Indian Nation qui y vivent encore dans leur réserve . Ils l'ouvrent au non amérindiens uniquement lors de leur Pow Wow annuel.  Leur vibration chamanique est là dans la terre, dans l'air, dans l'esprit des lieux. Elle transforme sans s'en rendre compte quiconque décide de s'y installer.

Ce soir là faisant fi de l'impossibilité de ce rêve trop fou et trop  grand, je fais mon voeu au moment même où une étoile filante traverse le ciel! Quelle aubaine! 

Le lendemain je prends un journal local et en épluche les petites annonces..mais on ne cherche que des nannies ou du personnel de maison...

Je rentre à NY et j'oublie mon rêve..pour un temps . L'Univers me le rappellera 8 mois plus tard.

En attendant je décide de partir en vacances en Turquie chez mon amie Sh. qui m'y invite . Après une année passée à travailler et économiser, j'ai besoin de me ressourcer, et le mois d'aout à NYC est souvent désagréable sous la canicule humide et étouffante de son climat tropical. Je prends mon billet pour 40 jours de vacances. Ce n'est pas  calculé et ce ne sera pas anodin. 

 

Petit lexique de la page

**Pow Wow : Un pow-wow est un rassemblement de Nord-Amérindiens. Il s'agissait traditionnellement d'un événement religieux (chamanisme) ou de la célébration d'exploits guerriers. Aujourd'hui, il existe un véritable « circuit » des pow-wow qui sont devenus des manifestations festives et une occasion pour les Amérindiens de faire vivre leur héritage culturel. Le pow-wow représente une fête de la rencontre et est vu par les Amérindiens comme un moment privilégié pour chacun de se rapprocher du noyau et d’échanger en famille et entre amis.Wikipedia