Amour , bien-être/mal-être et petites recettes...

Ce mois passé était celui de l'Amour , le mois qui vient celui de la Femme...

Les thèmes ECC se suivent et ne se ressemblent pas, en résonance avec un peu les planètes, un peu l'inconscient collectif, ils sont et restent intuitifs et me guident toujours plus loin dans la conscience de mon vécu en partage avec le monde

Les workshops du mois de Février ont été magnifiques de rencontres avec de belles âmes toutes en quête d'une et même chose: l'amour et la paix en soi.

Je choisis donc en synthèse de partager ma pensée réflexion sur ce thème donné déjà en conférence plusieurs fois.

L'amour, qu'est ce que c'est réellement? pour moi, pour l'autre , pour le monde?

Qu'est-ce que le fait d'imaginer aimer quelqu'un, avoir aimé ou aimer peut-être un jour, vous fait ressentir, si vous fermez les yeux un instant, un instant pour éveiller en votre coeur ce qui est là tout simplement. Accueillir sans repousser, ignorer ou diminuer...

Comment vous sentez vous en ce moment? vos cellules, votre humeur, votre énergie ?

Si ce ressenti est positif et il devrait l'être si on ne lui attache pas la tristesse, ou la colère , ou toute autre émotion liée à la personne et non pas au ressenti d'amour qui est là, alors faites circuler ce ressenti dans toutes vos cellules, tout votre corps, comme une énergie bienveillante, bienfaitrice et ressourçante...Vous serez surpris du résultat d'un exercice aussi simple que la connexion à la mémoire du coeur et les ressentis intérieurs dénués des blessures de l'ego, de la séparation fictive entre l'amour et notre être profond.

L'amour est un état d'être, une energie, et non pas une personne...

Contrairement à ce que nous avons eu l'habitude de croire, l'amour n'est pas à l'extérieur, mais en nous. Il est juste éveillé, attisé par l'autre comme un feu qui autrement pourrait s'éteindre sans stimuli extérieur.

Il est amplifié lorsqu'il rencontre un sujet, une passion, une personne, une mission. Mais il est et sera toujours là en nous depuis notre naissance jusqu'au jour de notre départ, et même là si nous l'avons exprimé et partagé, il continuera dans le coeur des autres, dans le résultat de nos actions, nos missions...

La seule chose que nous pouvons faire ici bas c'est aimer, aimer sans demander un retour, sans attendre quelque chose, sans être dans une transaction quelconque . L'amour ne se monnaie pas, cela nous l'avons bien compris, mais aussi ne s'exige pas.

Mais savons-nous réellement ce qu'est l'amour dans une société telle que la notre où le mot en lui même est si rarement dit haut et fort comme s'il était tabou, comme s'il était pudique?

Il semble rester un état d'être qui ne se dit pas, qui ne se montre que par le devoir ou le matériel, par les sacrifices, par des tas d'autres choses qui ne sont pas de l'amour.

Car l'amour se vit, se ressent, comme une belle énergie dans laquelle on peut se poser un instant, poser nos bagages, se laisser être dans notre vulnérabilité, notre force, et toutes nos contradictions sans peur de rejet ou de jugement.

L'amour n'est pas une histoire seulement physique, c'est une rencontre holistique qui transforme profondément.

L'amour intérieur demande qu'on se livre, qu'on se dénude ( et pas dans le sens littéral, bien que souvent et malheureusement cela peut s'arrêter là ) , qu'on ose être nous même avec l'autre.

Encore faudrait-il oser l'être avec soi...
Ce qui est le chemin de tout être qui se cherche, ce chemin de transformation, d'individuation dont parle Carl Gustav Jung

Un chemin dans lequel l'être entre dans les profondeurs de son monde intérieur et accepte d'y voir ses ombres et sa lumiere, ses polarités, ses opposés, son féminin et son masculin, son amour égoïste et son amour glorieux comme les nomment la grande mystique Soufi Rabea Al Adawia

Le manque d'amour de soi est la raison principale de notre mal-être et aucun médicament ne peut remplacer le travail à faire pour aller à sa rencontre.

Un peu comme Majnoun et Leila, c'est la quête et l'absolution de soi dans l'amour et non plus l'être aimé qui rapproche du Divin et qui rapproche de soi. L'être aimé est le guide vers cet amour, car comme Majnoun n'atteindra jamais Leila, nous non plus ne pouvons l'atteindre, son rôle est de nous rappeler son existence en nous...

Mourir avant de mourir, mourir a son besoin d'avoir raison, d'être le plus fort, de ne pas se tromper, mourir à l'image qu'on s'est créée, à celle qu'on souhaite que le monde nous renvoie..

Et comme avant de mourir demander pardon et pardonner, se libérer de ses dettes affectives, de ses attaches et de ses liens qui ligotent et enferment dans le passé, qui ne permettent pas de vivre le présent dans ce qu'il a de beau à nous offrir dans sa plus grande simplicité...comme juste le souffle qui nous maintient en vie...Ce souffle est un miracle en lui-même et un acte d'amour du Divin, de l'univers , du Cosmos en entier...Quel cadeau!

Le monde actuel est dans un tel état de manque d'amour, qu'il y va de notre survie et celle de la planète de nourrir comme une graine en nous cet amour au quotidien.

Aujourd'hui plus que jamais nous avons la chance d'avoir accès à plusieurs approches, voies spirituelles, lectures, méditations qui peuvent aider en cela.Il suffit juste de s'y mettre en conscience et s'engager vis a vis de soi.

De mon coté, je propose une liste de petites pratiques à faire au quotidien si cela vous tente...
  1. Au réveil , avant même de se relever du lit, essayer de vous rappeler de vos rêves, et notez les sur un petit carnet de rêves, ceci sera votre compagnon de voyage intérieur dans vos songes. Vos rêves vous connectent à votre inconscient, et vous guident dans votre transformation. Les écouter c'est leur permettre de vous aider à mieux vous comprendre.
  2. Ecrivez toutes vos doléances, ou critiques, ou ressentis "négatifs" sur une feuille de papier , une fois par semaine ou tous les jours...Puis déchirer la page...Libérez-vous de votre saboteur ou de votre victime intérieure.Le mental aura ainsi evacué son discours incessant...et laissera de la place à plus d'énergie et de positif dans votre semaine ou votre journée.
  3. Ecrivez les raisons pour lesquelles vous etes "aimable" ou méritez d'être aimé! Laissez votre coeur parler et non pas votre censeur, et si sa voix est plus forte alors laissez le vous révéler son monologue intérieur.
  4. Dessinez ou faites votre portrait, d'après photos ou miroir, sans attendre qu'il soit parfait, juste une esquisse, sur laquelle vous pourrez revenir, ou pas. Vous pouvez le refaire encore et encore. Ecrivez vos ressenti en regardant votre portrait, et comparez comment vous vous représentez, et l'évolution de vos ressentis.
  5. Tous les soirs avant de vous coucher, envoyer une belle énergie d'amour à votre enfant intérieur, et souhaitez lui une douce et paisible nuit, comme un parent aimant et bienveillant le ferait. Vous serez surpris comment il vous le rendra bien dans le mode éveillé...
  6. Faire régulièrement une liste de Pardon (Je pardonne et je demande pardon à...) et la déchirer.
  7. Faire régulièrement une liste de gratitude.

Et bien sûr toutes formes de pratiques spirituelles mystiques, prières, méditations, silence, dikr (selon les traditions de chacun) sont à pratiquer encore et encore en conscience et dans l'amour.

L'energie de la planète et sa vibration changent et nous aussi sommes appelés à travailler notre vibration pour entrer en harmonie avec la sienne...

Voilà pour ce mois-ci mes petites recettes de bien-être au quotidien, n'hésitez pas à m'écrire ou me partager vos ressentis sur vos expériences!

En attendant je vous souhaite Amour et Lumière

Salima Raoui

lateliersr@gmail.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Cedistic © 2014 -  Hébergé par Overblog